Le collectif d’artistes IDLV vous propose de devenir maker (ou encore bricoleur 2.0…) le temps d’une journée. À l’heure du numérique, les artistes se jouent du code et croisent les disciplines. Cet atelier invite la nouvelle génération à expérimenter cet outil qui dessine. Entre robot et imprimante bricolée, venez découvrir le monde de la fabrication numérique.

Atelier animé par le collectif Un Indien Dans La Ville.

tipibot1_IDLV

A partir de 12 ans. Sur inscription.

Bibliothèque  Taillis
Inscription en ligne
lundi 22 octobre 14h-17h
Médiathèque de Vitré
Inscription en ligne
mardi 23 octobre 14h-17h

Des réalisations artistiques spécialement créées pour le Mois du multimédia 2018, à découvrir sur 5 sites différents !

Tout public. Entrée libre aux horaires d’ouverture.

Bibliothèque Argentré-du-Plessis du 1er octobre au 3 novembre
Bibliothèque Châteaubourg du 1er octobre au 3 novembre
Médiathèque Châtillon-en-Vendelais du 1er octobre au 3 novembre
Bibliothèque Saint-Didier du 1er octobre au 3 novembre
Médiathèque Vitré du 1er octobre au 3 novembre

 

Le mot de l’artiste

Le projet Archigraphie se déploie autour de l’architecture utopique, aux frontières d’une ville rétro-futuriste fantasmée et du jeu de construction.
L’usage du Draw-bot est envisagé comme une extension numérique des procédés classiques d’impression : ici le travail du dessin est donc soumis à des contraintes numériques, qui engendrent une interprétation graphique singulière, ce traceur permettant de réaliser de grands tracés vectoriels, en utilisant des outils de dessin classique. La machine génère ainsi de nouvelles formes, à la croisée de la peinture, du dessin et du design graphique.

 

Pour en savoir plus sur Macula Nigra

Loïc CREFF, alias Macula Nigra, élabore un travail de collage et de citation, qui traite à la fois d’utopie et de dystopie, de la posture contrainte de l’homme dans son environnement et de son rapport ambigüe aux images. En exhumant des visuels désuets, extraits d’obscures parutions encyclopédiques oubliées, d’archives ou de trouvailles par sérendipité, Macula Nigra se joue des sources iconographiques pour leur donner un nouveau souffle, le plus souvent sous la forme de micro-éditions et d’estampes.
Il est diplômé des Beaux-arts de Rennes, et œuvre au sein du Collectif Le Marché Noir et de l’atelier La Presse Purée, dans le domaine des arts imprimés.